Excellente année 2014 pour le RRFS-FTQ

L’année 2014 aura été une excellente année pour le RRFS-FTQ. La participation est passée de 5 649 participants au 31 décembre 2013 à 8 289 participants au 30 novembre 2014. Durant la même période, l’actif dans la caisse du régime est passé de 37,2 millions de $ à 60,3 millions de $. Du 1er janvier au 31 décembre 2014, la caisse de retraite a généré un rendement brut de 12,1 %. Le coût du régime a connu une hausse au 1er juillet 2014 à cause de l’entrée en vigueur des nouvelles tables de mortalité. Le régime continu donc d’être financé selon les plus récentes tables de mortalité, lesquelles tiennent également compte de l’amélioration de l’espérance de vie dans le futur. Enfin, compte tenu de l’excellente santé financière du régime, l’indexation des rentes accumulées durant les années 2008 à 2012 inclusivement a été accordée à raison de 100 % de l’inflation survenue durant les années subséquentes. Les retraités ont également vu leur rente majorée rétroactivement au 1er janvier 2014. Après indexation, le régime est demeuré avec un surplus d’un peu plus de 10 %.

Les statistiques sur notre page web ont été mises à jour au 30 novembre 2014. Le graphique qui est inséré dans la marge droite de notre page d’accueil démontre que le régime était capitalisé à 190,9 % au 30 novembre 2014 (la courbe en noir). Cela signifie qu’il y avait dans la caisse du régime 1,90 $ pour chaque dollar nécessaire pour payer les rentes promises par le régime. Et si l’on tient compte de l’indexation future des rentes, il y avait toujours à ce moment 1,15 $ pour chaque dollar nécessaire pour payer non seulement les rentes acquises au 30 novembre 2014, mais également pour les indexer à partir de cette date et pour toute la vie des participants, jusqu’à concurrence de 4 % par année (la courbe en bleu). En conclusion, le régime est en bonne santé financière et amplement capitalisé pour garantir les rentes promises.

Le taux de solvabilité est à 112,5 % au 30 novembre 2014. Le ratio de solvabilité du RRFS-FTQ sert surtout à déterminer la valeur qui sera transférée à un participant qui cesse sa participation avant d’atteindre la retraite. Il n’affecte en rien la rente versée à un retraité ni celle acquise par un participant. Le ratio de capitalisation est la véritable mesure qui sert à évaluer si le régime est capable de verser les rentes promises.